Aventures en Dominique!


C’est pas toujours le paradis… mais il y a des choses pires que ça dans la vie :-)

Notre voyage est rempli de très beaux moments mais parfois il y en a des moins intéressants que l’on se doit d’en parler ou d’écrire si on veut vraiment comprendre notre réalité de vie sur l’eau.

Nous avons entendu de bons commentaires sur la Dominique.  Nous avions donc très hâte de visiter cette île anglaise.  Nous étions avertis de la présence de boat boys (ces garçons qui viennent vous accueillir en chaloupe pour vous vendre un mooring, des fruits ou des tours guidés. Les boat boys sont maintenant regroupés sous un même organisme PAYS, ce qui élimine la concurrence malsaine).  Nous avions décidé de prendre un mooring et de faire un tour guidé.  Jeffrey, le président du regroupement, vient nous aider avec notre mooring et amène Eugène faire les douanes.  Il nous renseigne sur les coûts pour un tour guidé dans les montagnes et chutes d’eau.  Nous lui disons de revenir en après-midi, nous aurons pris notre décision.  Après une après-midi d’école sur le bateau, toujours pas de nouvelles de notre fameux Jeffrey.  Ça commence mal pour notre journée d’activité prévu pour le lendemain.  Après une nuit avec un roulis incroyable, il nous faut partir du bateau car cette vague est vraiment inconfortable.  Vient nous voir, Dany, le garbage man en petit dinghy immatriculé Québec! Il nous offre de ramasser notre sac de vidange et nous lui demandons s’il pourrait nous arranger un tour guidé.  Nous avons choisi la Indian River (notre guide nautique par Chris Doyle réclame une des meilleures excursions des Caraïbes).  Alors Dany le boat boy vient nous chercher dans son petit dinghy pour nous amener à l’embouchure de la rivière ou un guide de rivière nous promènera à la rame sur un petit bateau de bois.  La balade est plaisante, le paysage est riche et verdoyant.  L’eau de cette rivière est mi-douce, mi-salé.  Notre guide est réservé et se dépêche à nous amener au petit restaurant dans la foret.  Le chemin du retour se fait rapidement, après à peine 1h15 et un total de 80$US, notre beau tour est terminé!!  Nous pensons avoir trop payé pour cette excursion.  Nous décidons de ne pas attendre notre boat boy et de marcher vers notre bateau en passant par la ville.  De toute façon, la vague est plus formée dans la baie, ça nous épargne la balade mouillée en dinghy.  La ville est animée, les locaux vendent des fruits et légumes, la musique des îles est plaisante à nos oreilles.

Nous décidons d’aller dîner chez Big Daddy.  La place est déserte sauf un couple d’américains en visite sur l’ile.  Après 1 heure d’attente, notre serveur vient nous annoncer qu’il manque d’électricité et que c’est plus long de réchauffer les plats au micro-onde!!! (depuis quand les micro-ondes fonctionnent sans électricité).  Ca inaugure bien pour notre repas!  Le poulet créole est froid et les pâtes au poulet un peu douteuse!! 
Pendant notre attente au resto, nous apercevons notre boat boy en train de « pisser» sur son dinghy devant ces chums boat boys en attente de clients.  Vraiment classe!  Nous redoutons le retour avec lui dans son dinghy à notre bateau…

À notre prochaine visite en Dominique, nous prendrons nos propres moyens pour faire une visite de l’intérieur de l’ile.  Il y a plein de piscines naturelles, chemins de randonnée qui valent la peine d’être découverts.

Après une deuxième nuit à Portsmouth, le mouillage est toujours vraiment rouleur.  Il y a un vent du sud qui souffle et fait entré une vague dans notre baie.  Ainsi cette baie est habituellement bien protégée des vents de l’est.  Ce vent du sud cause surement des maux de têtes à plusieurs navigateurs aux alentours.

Pour notre dernière journée en Dominique, nous décidons de rester au bateau et d’avancer dans l’école.  Il nous reste seulement 4 jours à faire et après un bon congé mérité de 2 semaines! Pour la session d’été, le programme sera allégé au grand bonheur de tous.  Par contre, nous sommes contents d’avoir choisit le CNED, il s’agit d’un programme bien structuré et complet.  Nous poursuivrons avec le CNED l’an prochain.

Nous quittons lundi pour la Martinique, un endroit où nous planifions y passer quelques temps afin de visiter les nombreux mouillages disponibles aux navigateurs.

Julie en direct de Dominique


Aurevoir les Saintes, en route vers la Dominique... mer calme, pas de vent!

Le décor de la Indian River
Les montagnes de la Dominique au petit matin...

Commentaires

  1. Allo la gang!

    J'arrive des mes cours 7 et 8 de navigation de plaisance...à chaque cours je pense énormément à vous. Quand le prof donne des exemples ou relate des expériences vécues, je peux toujours faire références à des situations que nous avons vécues ensemble ou que vous m'avez racontées(ex: l'ancre qui chasse, quand on arrive au mouillage et que nous devons jeter l'ancre et que tous les autres bateaux nous regardent probablement..et qu'il y a "argumentation" entre le Capitaine et l'amiral, quand on s'est pris au fond, les calculs de Cap d'Eugène, les changements de vent et même les 5 à 7...)

    Je vous souhaite un beau samedi et une belle semaine!

    Karine xx

    RépondreSupprimer
  2. Allo,
    C'est beau La Dominique et ''sympathique''Ha!Ha! Vs vs souviendrez de ce guide c'est ce pas...Le bon coté au moins vue par les photos c'est magnifique.La montagne au petit matin, la rivière les couleurs...Et le poulet a-t-il cuit finalement?? par le soleil??
    Saluts à vs quatre bonne Fête des Mères Julie...
    Gros Becs à tous xxx xxx Denise et Pierre
    PS ''le 3 couleurs'' est éliminé en 5 par ''Le Parlement'' c'est ben correct...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire